Review de

Claire Beghin

Cette saison, Laura Kim et Fernando Garcia ont des envies de fête grandiose. Peut-être est-ce dû à la proximité de leur défilé avec la cérémonie des Oscars de dimanche dernier, où Scarlett Johansson a fait une apparition remarquée dans une robe Oscar de la Renta toute en franges scintillantes et en soie coupée en biais. Où peut-être est-ce cette photographie qu’ils ont trouvée d’Oscar de la Renta et Françoise Langlade en tenues de soirée et masques de chat, lors du célèbre bal noir et blanc de Truman Capote.

Organisée en 1966 au Plaza de New York, peu après la publication de De sang-froid, cette soirée est restée dans les annales pour avoir réuni les figures les plus célèbres de la haute société de l’époque, d’Andy Warhol à Frank Sinatra en passant par Babe Paley, Gloria Vanderbilt et Katharine Graham, l’invitée d’honneur. Laura Kim et Fernando Garcia s’en sont inspirés pour cette collection « de superlatifs, dynamique et fougueuse, pour célébrer la vie pleinement. » Les superlatifs intervenaient dès la première partie de la collection, dans des tenues de jour hyper colorées - des variantes de bleu, de rose, de rouge déclinés sur des manteaux et des pantalons en soie ceinturés de velours, auxquels ils ont ajouté des détails du soir, comme des broderies de fleurs perlées ou des écharpes satinées.

L’autre inspiration était L’apprenti sorcier, ce poème de Goethe de 1797, vu par Walt Disney dans Fantasia. Les deux créateurs évoquaient leur travail auprès d’Oscar de la Renta comme celui d’apprentis sorciers déchainés. Dans la collection, l’idée se traduisait dans une succession de tenues de soirées de plus en plus folles : un manteau en damier noir et blanc porté sur un pull rose électrique, des jupes bouffantes coupées au-dessus des genoux avec de longues traines dans le dos, des drapés maximalistes, une minaudière en forme d’étoile, des broderies feu d’artifice et des jupes toutes en plumes. Une joyeuse explosion de volumes, de fleurs et de paillettes qui s’achevait sur une Bella Hadid vêtue d’une cape en plumes rouges. Une collection qui embrasse le maximalisme, la fantaisie et la joie de vivre, taillée pour le tapis rouge.

Défilé

Détails

Backstage